«

»

oct
17

Dossier hivernage : l’hivernage actif, solution miracle ou opération à risque ?

L’hivernage actif séduit de plus en plus de propriétaires de piscine chaque année. Mais quel est donc son secret, et qu’est-ce que l’hivernage actif ? Faisons le point sur cette technique en vogue.

L’hivernage actif ressemble concrètement à un « non-hivernage ». Au lieu de verrouiller et de mettre au chaud la piscine pour l’hiver, cette technique consiste à ne rien toucher et à laisser la piscine en fonctionnement pendant toute l’année. À la manière d’une rivière toujours en mouvement malgré le gel et les températures gelées, la piscine ne gèlera pas si vous laissez la filtration en marche et que l’eau circule en permanence.

Pour mettre en place un hivernage actif, rien de plus simple : il suffit d’installer des horloges ou relais thermiques qui permettent de déclencher la filtration piscine quand la température de l’eau est critique. Soit vous raccordez vos équipements à une horloge qui déclenchera le système tous les jours à la même heure, soit vous optez pour un relais thermique hors gel qui, grâce à sa sonde positionnée dans l’eau, indiquera à la filtration piscine quand se mettre en marche pour éviter que l’eau stagne et ne gèle.

Hivernage piscine

Crédit photo : HTH piscine

Les avantages de l’hivernage actif :

> La simplicité : pas besoin de baisser le niveau de l’eau, de positionner la bâche hiver ou encore de traiter l’eau, avec l’hivernage actif il suffit d’adapter sa filtration piscine aux températures de saison afin que l’eau circule suffisamment pour ne pas geler.

> La météo : avec les hivers qui se font de plus en plus doux, pourquoi passer du temps à recouvrir la piscine alors que les températures hivernales sont clémentes ? Attention toutefois, on ne peut pas opter pour un hivernage actif sous prétexte du réchauffement climatique…

> Le côté esthétique : il est vrai qu’il est plus agréable d’avoir dans son jardin une piscine pleine de vie, avec l’eau qui circule, plutôt qu’un bassin recouvert d’une bâche hiver opaque bleue ou verte. L’esthétique est la raison principale pour laquelle les propriétaires de piscine choisissent aujourd’hui de mettre en place un hivernage actif.

> Pas de risques apparents pour vos équipements de filtration piscine, du moment qu’ils sont rangés dans un local technique à l’abri ou dans un local chauffé prévu à cet effet. La pompe piscine, le filtre, et autres équipement craignent le froid. En étant dans un local, vous pouvez ainsi laisser tourner la piscine pendant l’hiver tout en préservant la filtration. Les canalisations étant toutefois placées à l’extérieur, faites attention au gel en ce qui concerne votre circuit hydraulique.

Hivernage piscineLes contraintes de l’hivernage actif :

Opter pour un hivernage actif comporte toutefois des risques non négligeables…

> Quoiqu’on en dise, et particulièrement dans les régions historiques, le froid sévit toujours en hiver et les épisodes de gels ne se comptent plus. C’est pourquoi laisser sa piscine à l’air libre comporte quelques risques : le gel de l’eau peut endommager non seulement la structure de la piscine (liner, revêtement) mais surtout les équipements de filtration comme la pompe, qui sont des dommages couteux à remplacer ou à réparer. Dans les cas où il fait très froid, actionner la filtration piscine, même en marche forcée, ne suffira pas à pallier au gel de l’eau.

> Procéder à l’hivernage actif, c’est aussi prendre le risque d’avoir plus de travail de remise en route la belle saison venue. Les feuilles tombées dans l’eau, les poussières et autres saletés sont venues polluer l’eau de baignade et vous mettrez plus de temps à la récupérer au printemps.

> Enfin, vous vous devez de conserver une eau en bon état tout l’hiver : en plus de la filtration, il faut traiter l’eau avec les produits de traitement habituel. Si vous choisissez de mettre au chaud votre piscine, vous économisez les produits, mais pas avec l’hivernage actif.


En conclusion :
l’hivernage actif n’est possible que dans les régions vraiment avec un hiver clément. Et encore, il sera difficile de rattraper l’eau de baignade une fois le printemps arrivé. Pour ne prendre aucun risque, mieux vaut s’équiper durablement et mettre toutes les chances de son côté pour que la piscine soit bien en sécurité tout l’hiver.

Lien Permanent pour cet article : http://www.piscinesdumonde-le-blog.com/2012/dossier-hivernage-l%e2%80%99hivernage-actif-solution-miracle-ou-operation-a-risque/